PARCOURS : « MÉDIATION ET EAC : OUTILS ET MÉTHODE POUR ACCOMPAGNER LES PUBLICS DE TOUS AGES »

Bordeaux, les 3, 4, 5, 6 et 7  juin 2019
Lyon, les 24, 25, 26, 27 et 28 juin 2019

Description

A l’issue de ce parcours, chacun devrait avoir les outils nécessaires pour déployer un projet de médiation à l’adresse d’un public ciblé, ou d’éducation artistique et culturelle avec des plus jeunes

PUBLIC

Professionnels des relations au public, de la médiation et de l’action culturelle, directeurs, programmateurs artistiques, artistes ou tout professionnel qui envisage de doter son projet artistique et culturel d’un volet de médiation, et de l’orienter vers une spécificité d’adresse au jeune public et au public familial.

OBJECTIFS

Ce parcours de formation a pour but de :

  • Comprendre les enjeux de la médiation et de l’éducation artistique et culturelle
  • Identifier les typologies de publics, leurs attentes et contraintes
  • Concevoir un projet dédié à un public ciblé
  • Tisser un réseau partenarial à partir de son environnement professionnel
  • Évaluer son projet de médiation et d’éducation artistique et culturelle

CONTENU

Après 3 jours consacrés à la médiation culturelle de façon générale, ce parcours proposera d’approfondir la question de l’adresse au jeune public.
Un artiste, un éducateur, un enseignant poursuivent chacun des objectifs propres, vivent leurs professions dans des contextes différents. Les clés de réussite d’un projet d’éducation artistique et culturelle se trouvent dans la capacité à associer ces
compétences et ces attentes diverses, parfois complémentaires, parfois très éloignées, pour les faire converger vers des objectifs partagés.

Appréhender les fondements de la médiation culturelle :
– connaitre ses origines sociales et politiques ;
– comprendre les enjeux d’adresse aux publics ;
– identifier les démarches de médiation existantes et celles en devenir.

Adapter son projet au public ciblé pour :
– élaborer un projet de médiation correspondant à une typologie de public ;
– construire des outils adaptée à une discipline artistique.

Connaitre les différentes formes de projet d’éducation artistique et culturelle :
– comprendre ses enjeux ;
– connaitre ses modes d’expression selon les disciplines artistiques ;
– identifier les dispositifs d’aide, ressources et partenaires sur un territoire (appels à
projet, financements) ;
– répondre à des objectifs variés (pratiques artistiques, éducatives, pédagogiques).

Produire un bilan et évaluer son projet avec :
– une analyse transversale;
– des indicateurs qualitatifs et quantitative (équilibre financier, participation etc.)

1/ Médiation culturelle : contexte & enjeux – jour 1

  • De la création du Ministère de la Culture & de la communication à la structuration de la « médiation culturelle » : naissance d’une pensée politique de l’accès à la culture de Malraux à nos jours.
  • Panorama de projets de médiation : les formes de médiation évoluent au gré des formes artistiques qu’elles mettent en lumière, études de cas.
  • Panorama des publics: jeunes publics, publics empêchés, tout public etc. A qui s’adresser et pourquoi? Etudes de cas.

2/ Ingénierie de projet de médiation – jour 2 & 3

Repérer les ressources disponibles et les besoins dans un contexte et sur un territoire donné:

  • Un projet de médiation, pour qui ? Pour quoi ? Définir les publics pour créer son projet ;
  • Identifier les moyens techniques et réunir les compétences humaines requises pour mener à bien son projet ;
  • Créer un maillage territorial: réseaux, associations, institutions publiques d’Etat, Collectivités etc.

2.1 Accompagner l’expérience sensible et éveiller l’esprit critique
– avant / pendant / après l’oeuvre : élaborer des outils de sensibilisation et créer un horizon d’attente.
– panorama des formes de médiation (projets participatifs, supports édités, numériques etc.)
– panorama des publics : petite enfance, milieu scolaire, socio-culturel, hospitalier etc.
– dispositifs existants (résidences, appels à projets, contrats locaux d’EAC etc.) et partenariats à inventer (inclusion des publics dans un processus créatif, appels à participation).

3/ Education artistique et culturelle : contexte & enjeux – jour 4

  • « L’éducation artistique et culturelle » : naissance d’une pensée politique de l’accès aux pratiques artistiques et culturelles des jeunes de Malraux à nos jours.
  • Panorama de projets : les formes d’éducation artistique et culturelle évoluent au gré des formes artistiques auxquelles elles s’associent, études de cas.
  • Panorama des publics: jeunes publics, publics empêchés, tout public etc. Avec qui élaborer un projet et pourquoi?
  • Contraintes / atouts des typologies de structures partenaires : petite enfance, milieu scolaire, socio-culturel, hospitalier, protection de l’enfance etc.
    A la fin de la journée 4, les stagiaires seront invités à présenter leur profession, le contexte dans lequel il l’exerce pour formuler les bases d’une suggestion de projet qui sera le préalable du déroulement de la journée 5.

4/ Ingénierie de projet d’EAC – jour 5

Enfin, les stagiaires partiront du projet proposé la veille pour l’approfondir et questionner sa faisabilité. Entre opportunités artistiques et réalités territoriales, comment définir un projet répondant aux attentes et objectifs de partenaires variés?

De la conception…

  • Un projet d’éducation artistique et culturelle, pour qui ? Pour quoi ? Connaitre les publics pour penser son projet ;
  • Faire émerger un réseau territorial: associations, institutions publiques, Collectivités etc.
  • Faire converger les objectifs et rendre complémentaires les expertises: la pratique artistique au regard de points de vue professionnels différenciant les enjeux (acquisition de compétences scolaires, sociales, recherche artistique, valorisation et rayonnement d’un projet artistique etc.)

A la réalisation.

  • Réunir les moyens techniques et les compétences humaines requises pour mener à bien son projet à partenariat multiple ;
  • S’emparer des dispositifs existants (résidences en milieu scolaire, CLEA, PEAC, etc.) et inventer des partenariats (inclusion des publics dans un processus créatif, appels à projets).
  • Valoriser et mettre en oeuvre un système d’évaluation de son projet : méthodes et outils de mise en oeuvre de critères quantitatifs / qualitatifs

NOM ET QUALITÉ DE LA FORMATRICE

Camille SOLER est diplômée d’un Master 2 « Médiation & Ingénierie de projet culturel » (Nice Sophia Antipolis).
Après avoir été chargée d’action culturelle et programmatrice jeune public pour plusieurs structures (Scène nationale, Communauté d’agglomération, salle de musiques actuelles), elle a co-fondé en 2017, Ramdam, le réseau des professionnels du spectacle de musique jeune public. Elle est aujourd’hui chargée du développement des publics pour la Villa Gillet à Lyon.

DURÉE, COÛT PÉDAGOGIQUE, DATES ET LIEUX

5 jours – 35 heures – 1450 euros net de TVA par participant
Effectif limité à 8 personnes
Horaires : 9h-12h30 / 14h-17h30
Financement possible par les OPCA ou Pole emploi, nous sommes référencés au Datadock

LIEU ET DATES

Bordeaux, les 3, 4, 5, 6 et 7  juin 2019
Lyon, les 24, 25, 26, 27 et 28 juin 2019

Vous aimerez peut-être aussi…

RECEVEZ LES ACTUALITÉS DES FORMATIONS