Le Datadock va-t-il faire souffrir les organismes de formation ?

Depuis le 1er janvier 2017, le décret qualité est actif. Grâce au Datadock, les financeurs de la formation, les OPCA, s’assurent de la qualité des actions de formation dispensées par les organismes.
Mais grande panique au sein des organismes de formation (et notamment les petits), s’ils ne respectent pas les critères de qualité fixés, les organismes ne sont pas considérés comme des prestataires de qualité. Et surtout leurs formations ne font alors plus l’objet de financements publics.

Même si le décret est entré en vigueur en ce début d’année, les OPCA ont laissé aux organismes de formation une période de transition jusqu’au 30 juin 2017 pour leur laisser le temps de s’inscrire au Datadock (base de données des organismes de formation remplissant les 6 critères qualité via 21 indicateurs) et de peaufiner les points qualité à améliorer si ce n’était pas le cas auparavant.

Donc depuis le 1er juillet 2017, pour que les organismes de formation puissent faire bénéficier à leur client un financement auprès de leur OPCA, ils ont l’obligation d’être enregistré au Datadock et avoir répondu positivement aux 21 indicateurs qualité.

Mais début juillet, seulement 9000 organismes de formation étaient « référençables », soit environ 13 % des 73 000 acteurs du marché.

Les entreprises clientes ne perçoivent pas uniquement ce référencement Datadock comme un moyen de financement auprès des OPCA, elles y voient aussi un moyen de sélectionner les organismes comme gage de qualité..